8e Fête du Pois Chiche  5/6/7 JUIN 2015 • MONTAREN(30)

La Fête du Pois Chiche, Késako ?

Réinjectant de la modernité et de l’humour dans la fête traditionnelle d’un village du Languedoc Roussillon, la Fête du Pois Chiche appartient au petit « patrimoine culturel immatériel ».

A Montaren & Saint Médiers, à coté d’Uzès dans le Gard, sévit le KPCM (Kollectif du Pois Chiche Masqué) association à but non lucratif organisatrice de l’événement.

Alors que de nombreux festivals sont annulés cette année, la Fête du Pois Chiche résiste… encore.

Et oui… notre fête n’est subventionnée qu’à 20% par les institutions … Bonne ou mauvaise nouvelle ?…

C’est donc à vous,

  • public essentiel et formidable,
  • sponsors privés et fidèles,
  • bénévoles impliqués,
  • média qui relayez notre noble cause

que nous devons dire MERCI !

Grâce à vous, cette 8ème édition offre encore une fois une programmation dense et éclectique, avec burlesque et audace, dans le rire, la joie et le partage !

La fête reste toujours gratuite en journée et à petits prix en soirées !

Nous sommes fiers de cette fête qui rassemble dans les différences, qui mélange les arts et les cultures, qui attire petits et grands… car ensemble nous créons du lien !

LA FÊTE DU POIS CHICHE EN 2 MOTS COMME EN 114

Affichant un burlesque assumé, entre une fête de village et un festival de musique, la fête du pois chiche constitue une offre culturelle unique en France.

La journée c’est art de la rue, animations déjantées et c’est Gratiche.

Le soir place aux concerts avec une 10aine de groupes sur 2 soirs et c’est 17€ le pass.

Bienvenue à Montaren (près d’Uzès dans le Gard), qui deviendra

les 5, 6 et 7 juin 2015 la Kapitale du Pois Chiche!

Concerts, spectacles de rue déjantés et poétiques, fanfares, cirques, bals traditionnels occitans, musiques actuelles, théâtres, expositions éphémères dont le Musée International du Pois Chiche, dégustations, guinguette…

Militant de la convivialité et eko-responsable, On vous emmène?

LES FONDAMENTAUX

img_2504Quelques principes simples fédèrent le KPCM, organisateur de la Fête du Pois Chiche dans la conception de l’évènement :

Un événement différent Aux confins d’une fête de village et d’un festival de musique et affichant un burlesque assumé, la fête du pois chiche constitue une offre culturelle unique en France. – Une fête populaire Issue du milieu rural, cette manifestation d’initiative populaire veille à proposer une expérience différente accessible à tous les publics par des tarifs calculés au plus juste, de la gratuité en journée et des transports qui facilitent l’accès au plus large public.

Une manifestation familiale La programmation est composée de musiques actuelles et traditionnelles ainsi que de spectacles tous publics. Notre folklore poischichesque décalé participe à l’ambiance de la fête et à sa perception par les plus jeunes.

Un territoire mis en avant et qui va de l’avant. La fête du pois chiche démontre que le terroir, les langues et les cultures locales sont furieusement contemporaines et dans l’air du temps. De multiples partenariats avec les producteurs, les entreprises locales et bien entendu les acteurs institutionnels constituent le socle de notre démarche.

Une démarche éco responsable La prévention et le respect de notre environnement sont fondamentaux pour les organisateurs. De multiples actions sont mises en oeuvre afin de limiter l’impact négatif de la fête ainsi qu’un dispositif pédagogique à toutes les étapes de la conception de l’événement. – Une approche Kollective et désintéressée «Pas de bakchich dans le pois chiche!», l’équipe d’organisation est bénévole, et bénéficie cette année du soutien de deux régisseurs professionnels. Les artistes sont bien entendu rémunérés avec équité!

Malgré un public grandissant (10 000 pers. en 2014) et tout en innovant chaque année, ces fondamentaux nous permettent de préserver une identité forte pour la fête.

La GRANDE et PETITE HISTOIRE

Originaire du bassin méditerranéen, le pois chiche trouve ses racines dans l’Antiquité. Le nom latin de cette légumineuse est « cicer » (prononcer kiker) et Cicéron devait son surnom à la verrue en forme de pois chiche qu’il portait à son nez. La légende raconte que le pois chiche fut implanté dans notre région par les romains (ceux du Pont du Gard) et sa culture connut une vaste expansion sur ce terroir.

La tradition orale et très légèrement romancée parle d’un certain Ciceri Montarenum à l’origine de la création du village de Montaren où se déroule la Fête.

S’appuyant sur cette tradition, une joyeuse bande d’allumés réunis dans un Kollectif (avec un K comme Kiker) d’associations décidait de remettre cette légumineuse en lumière par une fête de village joyeuse et déjantée…la fête du pois chiche était née.

Cette légitime consécration et son folklore poischichesque font aujourd’hui partie du petit patrimoine immatériel du village où l’Occitanie trouve toute sa place.

Montaren & Saint Médiers fut alors reconnue comme la Kapitale Internationale du Pois Chiche et héberge le temps d’un week-end une fête à part réunissant concerts, bals, parades, spectacles, Poichicheland ainsi que l’hilarant Musée International du Pois Chiche que Paris, New York et Pékin nous envient.

 

img_1645Ciceri Montarenum: Selon la légende, LE premier pois-chiche aurait été semé par le noble Patricien Ciceri Montarenum dans les jardins de sa villa Romaine.

Cette demeure fut détruite par une fuite de gaz en 28 avant JC et bien plus tard servit de lieu d’implantation au village de Montaren &Saint Médiers. Des libations sont célébrées chaque année en son honneur vers la fin mai.